Kakadu : 6 choses à faire dans le parc sans 4×4

Que faire dans le Kakadu National Park

Vous souhaitez visiter le Kakadu National Park, le plus grand parc national d’Australie ? Vous ne savez pas combien de temps y consacrer, ni que voir dans le parc de Kakadu ? Je vous explique tout, et liste 6 choses à faire sans 4×4 dans le Kakadu National Park.

Le parc national de Kakadu se situe près de Darwin, dans le Top End de l’Australie. Il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO à la fois comme « paysage naturel » et « paysage culturel ».

  • Côté nature, il contient de vastes plaines inondables, des mangroves, des forêts, et des falaises s’étalant sur des centaines de kilomètres. La faune n’est pas en reste, avec des espèces rares d’animaux dont plus d’un tiers des espèces d’oiseaux d’Australie, et des milliers de crocodiles. Dont les plus dangereux au monde…
  • Côté culture, les aborigènes habitent le Kakadu depuis 50 000 ans. Il abrite donc des sites d’art datant de milliers d’années. Les sites d’Ubirr et Nourlangie sont cependant les 2 seuls ouverts au public.

Vous l’aurez compris, le parc de Kakadu est immense et mérite que l’on s’y attarde. Mais la durée de visite dépendra surtout de la saison à laquelle vous vous y rendez, et de votre véhicule.

Quand visiter le Kakadu National Park ?

Les choses à faire dans le Kakadu National Park varient selon la saison : wet ou dry. La saison wet (humide) s’étale de Novembre à Avril, et la saison dry (sèche) de Mai à Octobre.

  • Pendant la saison humide, les pluies diluviennes rendent impraticables de nombreux sentiers. Pour cette raison, la plupart des sites sont fermés au public. En contre partie, le paysage est très vert avec des plaines inondées et des cascades impressionnantes. Le parc est également bien moins fréquenté que pendant la saison sèche.
  • La saison sèche est la plus favorable au tourisme. J’ai visité le parc de Kakadu à la toute fin du mois de Mai, et il était encore peu fréquenté. L’idéal est de s’y rendre d’Avril à Mai, lorsque les cascades ne sont pas encore asséchées (si vous y allez en 4×4).

Combien coûte l’entrée dans le parc de Kakadu ?

Le prix du pass dépend de la saison, et peut s’acheter directement en ligne. Il est valide pendant 7 jours, et reconductible 7 jours supplémentaires gratuitement.

  • Pendant la saison humide (Novembre à Mai), il coûte 25$ par personne de plus de 16 ans, 12,50$ par enfant de 5 à 15 ans, et gratuit pour les moins de 5 ans.
  • Pendant la saison sèche (Mai à Octobre), il coûte 40$ par adulte, et 20$ par enfant de 5 à 15 ans.

Si vous souhaitez savoir comment cet argent est utilisé, rendez-vous sur ce site qui détaille les pôles de dépense.

Ai-je besoin d’un 4×4 pour visiter Kakadu ?

Il est possible de visiter le parc de Kakadu sans 4×4, et c’est l’option que j’ai choisi. Dans ce cas, comptez 2-3 jours pour visiter Kakadu pendant la saison sèche. Cela inclut les 3h de trajet depuis Darwin, la capitale du Territoire du Nord de l’Australie.

Vous ferez par contre l’impasse sur les célèbres cascades de Jim Jim Falls, Twins Falls, et Gunlom. Certains sites ne sont en effet accessibles qu’en 4×4, qu’importe la saison. Cependant, vous pourrez vous rattraper dans le Litchfield National Park, qui comporte de nombreuses cascades ! Ce parc est gratuit et faisable sur une journée, je vous en parle dans un article dédié.

Le Visitor Centre m’a indiqué qu’il est possible d’accéder à la piscine naturelle et la cascade de Gunlom en voiture. Le souci est qu’il faut conduire sur une route non goudronnée pendant 1h20. Je m’y suis engagée et ai fait demi-tour au bout de quelques minutes tellement la route était cahoteuse. A vous de voir…

Que faire dans le Kakadu National Park ?

Voici la carte des 6 choses à faire sans 4×4 dans le Kakadu National Park. Si vous souhaitez une carte plus détaillée, allez voir celle de l’office du tourisme.

Carte des 6 choses à faire dans le parc de Kakadu

1 – Découvrir Ubirr, site d’art aborigène

Peinture aborigène d'Ubirr dans le Kakadu National Park

Ubirr est l’un des 2 sites d’art aborigène les plus connus du parc, avec celui de Nourlangie. Pour le visiter, il faut suivre une boucle d’un kilomètre depuis le parking. Le sentier longe les parois rocheuses du site, recouvertes de peintures aborigènes. Des panneaux informatifs permettent de les repérer et de comprendre leur signification.

On aperçoit notamment des poissons sur les murs, souvenirs des plus belles prises des aborigènes. Ces peintures représentaient pour les aborigènes l’esprit de l’animal, et favorisaient les futures pêches.

Petite confession – compte tenu de la renommée du site, je m’attendais à voir plus de peintures et de diversité. Le site se visite en réalité très rapidement, en une vingtaine de minutes.

2 – Contempler le coucher de soleil depuis le Nadab Lookout

Coucher de soleil sur le Kakadu National Park

Le sentier d’Ubirr vous emmènera au belvédère de Nadab, d’où vous aurez une vue plongeante sur les plaines inondables. C’est l’endroit idéal pour observer le coucher de soleil sur le parc de Kakadu. En arrivant en fin d’après-midi sur le site d’Ubirr, vous pourrez donc combiner les deux.

Le coucher de soleil à Ubirr est réputé, et attire donc beaucoup de visiteurs. Mais sur place, vous ne ressentirez pas le monde tant le lookout est grand.

Si vous le pouvez, restez quelques instants après que le soleil se soit couché. Vous verrez que le spectacle n’est pas tout à fait terminé !

3 – Explorer Nourlangie (Burrungkuy)

Site aborigène de Nourlangie dans le Kakadu National Park

Nourlangie est le second site réputé pour son art aborigène dans le Kakadu National Park. Les murs rocheux du site ont servi d’abri au peuple aborigène pendant des milliers d’années. Lui aussi est recouvert de peintures, contant les croyances du peuple.

Le lieu est assez impressionnant, avec des points de vue sur les falaises environnantes.

4 – Admirer la vue du Nawurlandja Lookout

Nawurlandja Lookout dans le Kakadu National Park

A quelques minutes à peine de Nourlangie se trouve le Nawurlandja Lookout. Ce point de vue est accessible après une montée légèrement pentue, et offre un panorama grandiose sur les falaises de Nourlangie et le Billabong d’Anbangbang.

Cette vue était pour moi la plus belle du Kakadu National Park. On se rend particulièrement compte de l’étendu, la beauté, et l’histoire du parc.

5 – Pêcher sur la Yellow Water au lever de soleil

Fishing trip sur le Yellow River Billabong dans le Kakadu National Park

Le Yellow Water billabong abrite nombre de crocodiles, oiseaux, barramundis et autres espèces sauvages. La meilleure manière de l’explorer et d’y naviguer. Il existe des excursions à l’aube et au coucher du soleil, qui promettent des ambiances bien différentes.

Bien que je sois complètement novice, j’ai opté pour une séance de pêche sur la Yellow Water. Il y a 3 départs par jour : 6h45, 11h et 15h. J’ai choisi celui de 6h45 pour assister au lever du soleil, ce que je vous conseille ! Même s’il a fallu se lever très tôt… L’embarcation se fait près du Cooinda Lodge, avec un maximum de 4 participants. Le prix est de 150$ par personne, soit environ 90€ pour 3h d’excursion.

Au cours de la matinée, nous avons croisé des crocodiles de mer, un buffle d’eau, des chevaux et un nombre incroyable d’oiseaux. Nous avons navigué au milieu de la mangrove et des nénuphars en fleurs. Nous avons assisté au lever de soleil seuls au milieu de l’eau, avec de magnifiques couleurs se reflétant sur la Yellow River.

Pêcher à l’aube dans un cadre aussi sauvage est l’une des meilleurs expériences que j’ai eu dans le Kakadu National Park. Et ce même si aucun d’entre nous n’a pêché de barramundi…

Sachez que si vous en pêchez un d’une taille légale, vous pourrez l’apporter au restaurant du Cooinda Lodge, qui vous le préparera pour 20$ !

6 – Traverser Cahill’s Crossing ?

Le dangereux Cahill's Crossing dans le parc national de Kakadu

Cahill’s Crossing est certainement l’attraction la plus bizarre du parc de Kakadu. Je ne l’ai pas faite à proprement dit – et je vous la déconseille également – mais il faut que vous sachiez qu’elle existe !

Cahill’s Crossing est la traversée en voiture la plus dangereuse au monde. C’est une route recouverte par une rivière infestée de crocodiles de mer. La traversée n’est possible que lorsque le niveau de l’eau y est relativement bas. Le risque est que le fort courant pousse votre voiture dans l’eau… au milieu des crocodiles.

Malgré le nombre d’accidents et de morts, des téméraires (ou inconscients?) continuent de tenter la traversée, sous les yeux des curieux. Cette vidéo d’une minute illustre bien la situation !

Cahill’s Crossing se trouve à quelques minutes à peine du site d’Ubirr. Je suis donc passée devant en voiture, et ai vu des aborigènes sur les bords de la rivière. Je ne m’y suis cependant pas aventurée, ayant lu cet article sur un pêcheur décapité par un crocodile à cet endroit…

Infos utiles pour visiter le Kakadu National Park

  • Où dormir dans le parc national de Kakadu ? L’idéal est de séjourner à Jabiru, ou bien au Cooinda Lodge, très bien positionnés par rapport aux points d’intérêt. A savoir que les logements à l’intérieur du parc sont chers et peu nombreux. Le camping est donc l’option à privilégier si vous avez un budget serré.
  • Il n’y a pas de réseau téléphonique dans le parc, hormis à Jabiru. Un connexion wifi gratuite est disponible au Bowali Visitor Centre.
  • Ne soyez pas surpris de voir des feux de forêt dans le Kakadu. Ça peut être impressionnant, mais ce sont généralement des petits feux contrôlés, pour limiter le risque d’incendie.
  • N’oubliez pas de vous asperger d’anti-moustique spécial zone tropicale. J’ai malgré ça été dévorée pendant la nuit… Le danger est qu’ils peuvent être porteurs de graves maladies (MVE et Kunjin virus). Portez idéalement des vêtements longs et légers.
  • Prévoyez beaucoup d’eau et des encas, car il y a peu d’endroit où en acheter dans le parc. Enfin, pensez aux indispensables chapeau et crème solaire, comme partout en Australie !

Le Kakadu National Park sur instagram

Retrouvez mes stories sur le Kakadu National Park à la une sur instagram dans « Top End ».

Mes autres articles sur l’Australie

6 Replies to “Kakadu : 6 choses à faire dans le parc sans 4×4”

  1. […] Litchfield National Park sans vous presser. C’est l’avantage de ce parc par rapport au Kakadu National Park dont je vous parle […]

  2. […] le parc de Kakadu ou de Litchfield dans le Nord de […]

  3. […] parcs de Kakadu et de Litchfield National Park dans le Top […]

  4. […] le parc de Kakadu ou de Litchfield dans le Nord de […]

  5. […] parcs de Kakadu et de Litchfield National Park dans le Top […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.