San Francisco

Que faire à San Francisco en 10 lieux

À San Francisco pour quelques jours seulement ? Retrouvez ci-dessous mon itinéraire pour découvrir les 10 endroits les plus typiques de la ville en moins de 3 jours !

JOUR 1

Le centre et ses rues en pente

San Francisco est remarquable pour ses rues très en pente : le meilleur moyen de s’en rendre compte est de s’y promener, même si la montée est parfois fastidieuse ! À partir de la grande place d’Union Square, je vous conseille de remonter Powell Street, où vous pourrez y croiser le célèbre Cable Car. De cette avenue, vous pourrez contempler les rues perpendiculaires de California Street et Sacramento Street qui redescendent jusqu’au port : je trouve ces points de vue assez typiques, car l’on peut se rendre compte de la forte inclinaison des rues, et apercevoir au loin le grand pont d’Oakland Bay.

Powell Street et le Cable Car Cafe

Cable Car San Francisco

California Street, San Francisco

China Town

Vous pourrez ensuite rejoindre China Town, le plus ancien quartier chinois d’Amérique du Nord. L’entrée est symbolisée par une porte surmontée d’un dragon, et se trouve au croisement entre Bush Street et Grant Avenue. Le quartier s’étale sur quelques rues jusqu’à Broadway. En y pénétrant, vous aurez l’impression de vous retrouver dans un autre pays, au milieu des lampions, des signes chinois, des restaurants et des bazars. Profitez-en pour y dénicher des objets insolites en guise de souvenirs !

China Town San Francisco

China Town San Francisco

China Town San Francisco

Art de rue

À la sortie de China town, le croisement entre Broadway et Columbus offre un bon aperçu de l’art de rue très présent dans San Francisco : vous pourrez admirer le graffiti de Banksy « If at first you don’t succeed, call an airstrike » sur la façade d’un immeuble, ainsi que les murs originaux du restaurant New Sun Hong Kong. De nombreux messages sont également inscrits sur les trottoirs du quartier, pensez donc à regarder où vous marchez ! Enfin, vous ne pourrez manquer la Transamerica Pyramid en forme de pic, qui est l’immeuble le plus haut de la ville (260 mètres).

Street Art San Francisco New Sun Hong Kong Restaurant

Banksy Street Art San Francisco

Coit Tower

Rejoignez ensuite la Coit Tower en haut de la colline Telegraph Hill. Cette tour de style Art Déco a été construite en 1933 en hommage aux pompiers de la ville, grâce à un don d’une admiratrice, Lillie Hitchcock Coit. Elle est accessible par de (très) nombreux escaliers depuis Filbert Street, la rue la plus pendue de la ville : attendez-vous à devoir reprendre votre souffle pendant l’ascension ! Plus que la tour en elle-même, c’est la vue panoramique qu’elle offre sur la ville qui vaut le déplacement. Au coucher du soleil, la ville sous les lumières changeantes et déclinantes est très jolie à regarder. Pour 8$, il est possible de monter au sommet de la tour, mais je n’ai pas jugé vraiment utile de m’y rendre.

Coit Tower, San Francisco

Filbert Street, rue la plus pentue de San Francisco.

Vue de San Francisco de la Coit Tower

Panorama de San Francisco de la Coit Tower

Panorama de San Francisco de la Coit Tower

Port

Redescendez ensuite par Montgomery Street, d’où vous aurez une vue plongeante sur la Transamerica Pyramid, puis bifurquez vers le port. Vous pourrez le longer et profiter de la vue sur les buildings tout illuminés, avant d’aller dîner.

Port de San Francisco

JOUR 2

Alcatraz

La visite d’Alcatraz fait partie des incontournables de San Francisco, à juste titre ! Cette célèbre prison de haute sécurité se situe sur une petite île accessible en 15 minutes de ferry depuis le quai 33. Les criminels les plus dangereux et présentant les plus grands risques d’évasion y étaient enfermés, tel que l’illustre Al Capone. Dès le début de la visite, le panneau « Break the rules and you go to prison, break the prison rules and you go to Alcatraz » donne le ton ! (Si vous ne respectez pas les règles, vous irez en prison, si vous ne respectez pas les règles de la prison, vous irez à Alcatraz)

Prison d'Alcatraz San Francisco

Prison d'Alcatraz San Francisco

Alcatraz : Audio-guide

Je vous conseille fortement de prendre l’audio-guide regroupant des témoignages, des descriptions des conditions de vie, et des bruitages qui permettent de nous immerger dans cet univers carcéral. On assiste par exemple au récit rocambolesque de ce qui pourrait être la seule évasion réussite d’Alcatraz en 1962, retranscrite dans le film l’Evadé d’Alcatraz. Aujourd’hui, le mystère reste entier sur ce qu’il est advenu des évadés, présumés noyés par les enquêteurs ! Malgré la proximité avec San Francisco, il était en effet considéré impossible de s’échapper à cause des conditions extrêmes à l’intérieur et autour de la prison (hauts barbelés, eau glacée, courants violents). Nous en apprenons également un peu plus sur le personnel et leur famille, qui vivaient sur l’île.

C’est une expérience que j’ai trouvée interactive. Vous pourrez déambuler librement dans la prison, en suivant les directions indiquées dans l’audio-guide ou sur les panneaux : il est possible d’entrer dans les cellules et de se rendre dans les pièces de vie, comme la blanchisserie, la cantine ou le terrible bloc D, où se trouvaient les criminels en isolement. Au fil de la visite, nous nous rendons compte des conditions très rudimentaires des détenus et de leur environnement hautement sécurisé.

Cellule prison d'Alcatraz San Francisco

Alcatraz : Recommendations

L’atmosphère sur l’île est inquiétante et mystérieuse, surtout lorsque l’on s’y rend sous la pluie et le brouillard ! L’expérience n’en est pas moins déplaisante, bien au contraire. Autre avantage de l’excursion : elle nous offre une belle vue (souvent embrumée !) sur la baie de San Francisco.

Baie de San Francisco vue d'Alcatraz

Il est fortement conseillé de réserver votre visite très en avance, Alcatraz étant souvent pris d’assaut. La visite dure 2h30 environ, et coûte autour de 35$. Très pratique, des ferrys font la liaison avec l’île toutes les 30 minutes, et il n’est pas nécessaire de choisir l’horaire de retour. À noter que d’autres types de visites sont possibles, comme l’une de nuit qui promet d’être encore plus obscure !

Fisherman’s Wharf

En sortant d’Alcatraz, vous pourrez vous mêler à l’ambiance beaucoup plus joyeuse des quais animés de Fisherman’s Wharf, remplis de restaurants et de boutiques de souvenirs principalement regroupés sur le Pier 39. Je m’y suis arrêtée pour déjeuner.

En remontant le long des quais, vous verrez l’intrigante Alcatraz se dessiner au loin. Au niveau du musée maritime, vous pourrez bifurquer vers la place Ghirardelli Square, du nom du chocolatier Ghirardelli qui possédait son usine de production dans le bâtiment en briques rouges. À présent, ce site contient de nombreux restaurants et boutiques assez « trendy » (vins, jus, boulangeries, restaurants…), dont celle de la marque : un lieu parfait pour une pause chocolatée !

The rocks, l'île de la prison d'Alacatraz

Fish and Chips Pier 39 Fisherman Wharf

Pier 39 Fisherman Wharf

Ghirardelli Square San Francisco

Lombard Street

Connue comme la rue la plus sinueuse des Etats-Unis, Lombard Street se situe à 15 minutes de marche de Ghirardelli Square. Sa célèbre partie en zigzag s’étend entre Hyde Street et Leavenworth Street et ne peut normalement se prendre qu’en voiture : les piétons empruntent quant à eux les escaliers aménagés sur les bords de la route, ce qui leur offre une jolie vue sur les maisons et la ville en contrebas. Une curiosité qui vaut le détour !

Lombard Street, San Francisco

Lombard Street, San Francisco

JOUR 3

Golden Gate Bridge

J’ai réservé le lieu le plus emblématique de la ville pour mon dernier jour de visite ! Achevé en 1937 après 4 ans de construction, ce pont immense possède 6 voies de circulation, et un accès pour les piétons. J’ai appris qu’il faisait partie des sept merveilles du monde moderne selon un classement d’une organisation professionnelle d’ingénieurs civil.

Quand je m’y suis rendue, le brouillard recouvrait presque entièrement le pont, ce qui lui donnait l’impression d’avoir disparu ! La vue s’est finalement dégagée au bout de quelques minutes, et j’ai alors pu observer ce pont historique et sa couleur rouge éclatante, qui fait partie de sa renommée. Si vous avez le temps et l’énergie, vous pourrez le traverser à pied ou à vélo, jusqu’à la ville de Sausalito.

Même si j’ai beaucoup apprécié « San Fran », j’ai trouvé que le brouillard presque omniprésent lui conférait une atmosphère un peu inquiétante : les moments d’éclaircis changeaient complètement la donne !

Golden Gate Bridge fog

Golden Gate Bridge

Haight Ashbury et Alamo Square

Vous pourrez finir votre séjour en déambulant dans le quartier hippie de Haight Ashbury. De là, vous pourrez rejoindre à pieds en une vingtaine de minutes le parc d’Alamo Square, situé sur une colline offrant une vue magnifique sur la ville. L’autre atout de ce lieu sont les célèbres Painted ladies, une rangée de 7 maisons victoriennes souvent reprises dans les guides touristiques. Par temps dégagé, vous pourrez donc observer ces maisons en premier plan, et la financial district en arrière-plan, un contraste saisissant très joli. En vous promenant dans ce quartier résidentiel, vous pourrez apercevoir d’autres maisons de ce style.

Haight Ashbury San Francisco

Haight Ashbury San Francisco

 Bonus : Twin Peaks (suggéré par My Traveling Channel)

Pour une vue plongeante sur la baie de San Francisco, rendez-vous aux Twin Peaks (les « pics jumeaux »). Ces deux collines sont les deuxièmes plus hauts points de la ville après le Mont Davidson. Étant un peu plus excentrées du centre ville, c’est par manque de temps que je ne m’y suis pas rendue lors de mon séjour !

4 réflexions sur “Que faire à San Francisco en 10 lieux

    1. Oui tu as raison ! Je vais ajouter Alamo square et ses Painted Ladies. Quant à Twins Peaks je n’ai malheureusement pas eu le temps de m’y rendre ! Mais c’est une bonne suggestion pour les voyageurs qui ont un peu plus de temps. Merci !

Laisser un commentaire